Ifrane élargit son offre touristique aux nationaux

Pendant cette période des neiges, Ifrane se transforme en une destination touristique attractive pour bon nombre de visiteurs, désireux de savourer la beauté des paysages offerts par la nature, notamment ceux de Michlifen et de Jbel Hebri. «La région attire davantage les touristes nationaux qu’étrangers.

ifrane

Ils viennent en famille de presque toutes les villes du Royaume, notamment pendant les vacances scolaires, les fêtes et les weekends prolongés», indique le gérant d’un établissement hôtelier d’Ifrane. Il précise que la province d’Ifrane est une destination incontournable pour de nombreux touristes nationaux, qu’il y est ou non crise du tourisme. «La création de nouveaux établissements touristiques ces dernières années permet aussi de booster la destination et d’encourager les visiteurs à prolonger

davantage leur séjour et profiter de la nature», ajoute-t-il.
La destination dispose en fait d’une capacité d’hébergement classée qui s’élève à 3 230 lits, dont 64% concentrés dans la ville d’Ifrane.

Ce qui représente une augmentation de l’ordre de 142% par rapport à 2010. Selon la délégation provinciale du tourisme d’Ifrane, ces chiffres ont été obtenus grâce à la réalisation de 700 lits en résidences hôtelières dans le cadre du plan Biladi, à l’ouverture de plusieurs nouveaux établissements d’hébergement ainsi qu’à l’opération de régularisation du non classé.

Avec 62 établissements d’hébergement touristique classés, toutes catégories confondues, la province d’Ifrane représente ainsi plus de 30% de la capacité totale de la région Meknès-Tafilalet en terme de lits, permettant la création d’environ 1 000 emplois. Ce qui représente un effort considérable en quelques années.

La destination est par ailleurs appelée à se développer davantage et table sur le plan d’action pour Ifrane, inscrit dans le cadre du Contrat programme pour le développement du secteur touristique dans la région de Meknès-Tafilalet à l’horizon 2020, visant à véhiculer l’image de la destination, sous la marque : «Ifrane, la cure de jouvence». Ce plan donne le coup d’envoi à 13 projets avec une enveloppe budgétaire de plus de 824 millions de DH. Ces projets sont répartis en trois programmes : «Animations, sports et loisirs», «Éco-développement durable», et «Niche à forte valeur ajoutée».

Le Programme «Animation, sports et loisirs» vise le développement d’une offre d’animation variée et se décline en trois projets avec la création d’un grand centre sportif, la construction d’un centre équestre et le développement d’un site de parapente dans la vallée de Tigrigra.

De son côté, le programme «Niches à forte valeur ajoutée» mise sur le bien-être, l’animation et la culture, et se décline en trois projets, qui concernent la construction d’un village de vacances sportives, la création d’un centre balnéo-ludique et la mise en place d’un centre médical. Ces deux projets, qui sont destinés à enrichir l’offre de tourisme médical et de bien-être, nécessiteront, à eux seuls, une enveloppe de 350 millions de DH. Finalement, le programme «Éco-développement durable», qui tend à valoriser les ressources naturelles et rurales tout en les préservant, et veiller au respect de l’authenticité socioculturelle des communautés d’accueil, comprend sept projets, qui portent notamment sur la création d’auberges aux bords des lacs Hachlaf, Afennourir et Ifrah, le développement de circuits pédestres et de vélo-routes reliant les points d’eau du sud d’Ifrane et la création d’«Éco-Resorts».

– Source : Le Matin